La cellule

Fond FractalysLa cellule : Une centrale vibratoire

Une cellule est constituée par un noyau baignant dans une substance fondamentale, ou cytoplasme. Celui-ci contient de nombreux organites à fonctions variées : vacuoles, mitochondries, appareil de Golgi, dictyosomes, ribosomes contenant de l’acide ribonucléique, qui permettent à l’ADN messager de se fixer et l’aident à réaliser la chaîne d’acides aminés constituants une protéine.
Tous ces milieux sont en mouvement (pendulaires, circulaires) et pris en charge par un champ gravitationnel qui est la résultante des trois principaux champs.

En réalité :
– le champ intranucléaire, H2, donne les ordres (il est émetteur)
– le champ cytoplasmique exécute les ordres (il est récepteur).

Le champ H2 revêt une grande importance, car il est intermédiaire entre le noyau (cerveau de l’usine-lieu où s’incarne le psychisme) et la volonté, par des niveaux d’énergie le long de l’axe de l’ADN (permettant à certaines dispositions moléculaires de s’organiser. Ici, le temps n’existe pas : il est une énergie).

Dans le cytoplasme, le temps fait son apparition par le biais du temps biologique et par les rythmes internes et externes dont nous avons décrit l’existence.
Une membrane entoure la cellule, ainsi d’ailleurs que le noyau et les organites intracellulaires.
Cette membrane est constituée par un double feuillet bi-polaire. Entre les deux faces se trouve une différence de potentiel qui disparaît à la mort de la cellule.
A la surface de cette membrane se trouvent des protéines appelées récepteurs qui se comportent comme des trous de serrure; certaines substances comme les hormones en sont les clés.
L’énergie nécessaire pour tourner la clé est fournie par l’entrée ou la sortie de certains ions, par des pores appelés ionophores.
L’activité et la mise en place de ces différentes molécules sont codées par l’ADN qui, au niveau de ses gènes constituants, commande le comportement de la cellule en réprimant ou déréprimant les gènes opérateurs.
Il existe également à la surface de la cellule des molécules appelées HLA (Humain Leucocyte Antigen) qui codent l’expression du Moi et modulent l’immunité de l’organisme en conservant un dynamisme entre le rejet et la tolérance.

L’ensemble de toutes ces régulations constitue le terrain d’un individu et c’est, en réalité, la seule chose qui devrait être prise en compte lors du dérèglement d’un ensemble cellulaire.

Vous savez 2

, , ,

About Stéphane BERNARD

Coach Patrimonial (Travail - Santé - Famille - Argent)
Comments are closed.