Le Transurfing

Slide transurfing 1Vos vœux ne s’exaucent pas ?

Vos rêves ne se réalisent pas ?

N’êtes vous pas fatigué de toujours courir après … Le TEMPS ?

La solution n’est peut être pas là où vous la cherchez …

Pour atteindre vos objectifs, vous n’avez pas à être fort(e) et confiant(e), il existe une alternative beaucoup plus efficace !

Cachez vos mains derrière votre dos, ouvrez les yeux, le monde va venir vers vous … Pour vous servir Le Transurfing

ATTENTION : il convient ici de préciser que le Transurfing n’est pas destiné à tous, car il va au delà de la façon habituelle de voir le monde.
Les gens peuvent rêver profondément tout en étant éveillés, même s’ils ne sont pas conscients de rêver.
C’est un fait établi : seul ceux qui sont capables de se réveiller peuvent percevoir Transurfing.

Transurfing vous met devant un fait accompli si stupéfiant, que tout le monde ne peut pas le comprendre et l’accepter :
il est toujours plus facile de vivre dans un monde illusoire, mais confortable, que dans une réalité véritable mais qui fait peur.

L’illusion est que les motivations et actions d’un homme sont supposées être contrôlées par sa conscience.
En fait, ce n’est pas tout à fait vrai. Ou plutôt, entièrement pas vrai. Certains scientifiques font encore de grands efforts dans les recherches sur la psyché humaine en tant qu’objet séparé, comme une caractéristique de l’esprit humain. Il ne s’agit pas de la structure du mental humain, il s’agit de sa volonté. La raison humaine n’a pas de libre volonté – elle est contrôlée de l’extérieur (du « vide »). Elle est contrôlée non pas par des enseignants, des fonctionnaires ou des patrons, mais par des éléments du monde subtil (structures, entités, créatures, phénomènes etc …), disons …  » l’énergie des pensées », les Eidos. Quand un groupe de personnes commence à penser « à la même chose », les paramètres de leurs radiations mentales deviennent identiques. Les énergies des pensées individuelles fusionnent en un seul flot (c’est le phénomène de résonance de la physique). Au milieu de l’océan d’énergie, des structures basées sur de l’information se créent. Qu’on les appelle Eidos, champs morphiques, égrégores, entités, croyances, dépendances, idéaux, religions etc … Ces structures sont invisibles, mais bien réelles.

Une fois nées, ces structures commencent à se développer de façon indépendante. Elles vont alors « soumettre » le groupe de personnes à leur volonté. Les personnes agissent alors de façon « inconsciente », sans réfléchir. Elles sont alors simplement « manipulées » par ces structures, autrement dit par leurs propres croyances.

Ces structures, ou entités, ne peuvent être définis comme des forces malveillantes. Elles sont en quelques sortes comme des installations parasitaires, ou des programmes pseudo-vivants qui vont piloter les comportements des « croyants ». En Transurfing ces structures sont les « balanciers« . Ils constituent « l’inconscient collectif » de Jung.

Les balanciers existent dans le monde subtil comme des superstructures qui couvrent chaque groupe social humain, que ce soit une famille, une école, une entreprise ou un état. Il peut sembler incroyable que les individus ne soient pas conscients d’agir dans l’intérêt des balanciers, mais ils le font … Involontairement.

Toute structure existe et se développe comme le résultat des actions des personnes qui en sont les éléments. Mais toute structure physique est régulée par un balancier, comme tout travail d’un mécanisme automatique est régulé par un algorithme.
Les membres de la structure peuvent librement accomplir des actes, mais ne sont pas libres de leur motivation et, c’est une règle : ils doivent agir dans l’intérêt de la structure.

Prenons pour exemple une structure relativement primaire – une fourmilière. La science n’arrive pas à fournir une réponse intelligible sur la façon dont la colonie fonctionne. Il est surprenant de constater que dans la fourmilière, il y a une répartition très précise des responsabilités, mais il n’y a pas de hiérarchie. Alors, qu’est-ce qui fait que tous les insectes dans une fourmilière sont aussi bien coordonnés que dans une organisation qui dispose d’un management central?
Les fourmis communiquent entre elles par le biais de substances odorantes – les phéromones. Les sentiers odorants servent à retrouver le chemin de la nourriture et de la maison. Mais comment l’information est-elle transmise à tous les membres de la colonie simultanément? Toute forme supérieure d’échange d’information entre les fourmis est hors de question. Pourquoi utiliser des qualités primitives comme les odeurs alors?
Et bien, qu’est-ce qui unit les membres séparés dans une colonie organisée? Un balancier.

Dès qu’une structure se forme et se développe, un élément énergétique basé sur de l’information se forme, un « balancier« , qui assure les fonctions de management et de stabilisation de la structure.
Entre le balancier et les éléments de la structure, il y a des liens directs et réciproques.
Un balancier existe aux dépends de l’énergie de ses adhérents et synchronise leurs activités, les unissant au sein d’une communauté organisée. Les balanciers se « nourrissent » de l’énergie des personnes.
Tout ce qui peut causer une forte réaction négative est provoqué par un balancier. L’énergie négative est leur « plat favori ».(Quand vous êtes contrarié ou indigné par quelque chose, vous donnez votre énergie à un balancier.)

Toute société humaine est également contrôlé par ces éléments structurels subtils.
Toute personne non consciente de ce phénomène devient un esclave de ce balancier, il perd non seulement sa liberté de choix, mais commence à vouloir exactement ce que le balancier veut.

Bien sûr une société humaine est organisée de sorte qu’elle ne peut exister sans balanciers, mais il est possible d’apprendre à utiliser ces balanciers pour vous servir … Apprenez à … Transurfez

Vous savez 2

No comments yet.

Laisser un commentaire