Les champs intracellulaires

Fond FractalysLes champs intracellulaires, H, H1, H2 et H3

Il existe dans le noyau de la cellule un « ordinateur » constitué par trois champs particuliers H1, H2 et H3.
Le premier H2, doué de mémoire renferme la programmation intranucléaire.
Pour fonctionner, il a besoin d’un champ qui exécute les ordres, le champ H1 (magnétique) et d’un champ qui les transmette, le champ H3.
H2 et H3 sont engendrés par des molécules conjuguées qui, grâce à leur structure, sont capables de transmettre les ordres à distance.
H2 est un champ psycho-biologique.
H3, champ de transmission, est un champ de forme intranucléaire. Grâce aux niveaux d’énergie qu’il met à jour le long de l’axe de l’ADN, il est responsable de la forme de l’ADN.

La résultante de ces trois champs est un champ gravitationnel, qui, associé au mouvement et au champ magnétique de l’univers physique, crée le champ H.

Ce champ H se retrouve dans la cellule, dans le cytoplasme où baigne le noyau, non en tant que champ émetteur mais comme champ récepteur, exécutant les « ordres » du noyau cellulaire. Et la plus petite modification de l’espace intranucléaire provoque la modification des champs H1, H2 et H3.

L’énergie vibratoire d’un individu provient donc principalement de deux sources :

– L’une, intérieures, celle du psychisme par l’intermédiaire de la composante du champ H2.
– L’autre, extérieures, qui dépend de notre position dans l’univers et particulièrement de notre position sur la Terre et de la position de celle-ci dans le système solaire.

Les interactions entre le caractère psychologique du champ H et certaines dispositions moléculaires, donne la base physique du psychisme, de la mémoire, de l’action réciproque du mental sur le physique par le réaménagement de différentes molécules.

Vous savez 2

, , ,

About Stéphane BERNARD

Thérapeute
Comments are closed.